le MOD54

posted in Argentique

le MOD54

Le MOD54 MK27 -http://mod54.com – est un nom barbare pour un produit simple mais génial. Morgan o’Donovan, son l’inventeur, a eu l’idée de créer un adaptateur qui permet de traiter 6 plan-films 4×5 dans une banale cuve de développement Paterson 3 ! Il comble ainsi un véritable vide. L’argentique littéralement laissé a l’abandon, les entreprises fabriquant des produits autour du labo ont peu ou prou toutes fermés. Il ne reste plus beaucoup d’options pour développer du 4X5.J’ai longtemps développé mes films dans le noir, avec des cuves profondes et un châssis Combiplan, mais voila il faut pour cela un labo sédentaire, quatre cuves de 15 litres ça calme ! En plus j’ai appris en m’intéressant de nouveau aux chimies que le fameux D76 de Kodak existe toujours mais pas la solution d’entretient ! Comment suivre la vie de ces cuves est s’assurer de la constance des résultats ? Le bain perdu est la solution, il faut trouver un système. Le traitement en cuvette ? long et laborieux, seul au monde dans le noir, risqué niveau rayures, je préfère si possible un traitement plein jour. Combiplan fabriquait une cuve autour de son châssis mais ils ont baissé le rideau sur ce produit en 2012, la cuve est aujourd’hui introuvable et vieillit en fuyant, se remplie et ce vide trop doucement, ce n’est pas bon. Il existe bien le système Jobo que je trouve très bien mais trop couteux ! Et par miracle le MOD54 ! Ce produit a eu des débuts difficiles. On trouve de nombreuses critiques sur sa fiabilité sur internet, seulement voila Morgan n’est pas un industriel mais un photographe, un utilisateur de son invention. Les développements avec des films qui se détachent, il les a sans doute lui aussi enduré, d’ou un travail d’amélioration qui a donné le MK27 en avril 2013. C’est a ce moment en suivant les posts sur l’évolution du prototype que le produit m’a semblé être arrivé a maturité. Je l’ai commandé directement sur son site 68£, frais de port gratuit dans le monde entier, expédition rapide et colis impeccable. L’adaptateur donne confiance, c’est le résultat d’un vrai processus industriel et n’a plus le coté bricolage des versions antérieurs.

Au niveau du chargement des plans-fims, aucuns problèmes particuliers. Un début a tout intérêt à s’entrainer en sacrifiant 3 plans films pour ne pas perdre les pédales dans le noir. Il faut valider le sens de mise en place faire attention a bien respecter les encoches et vérifier qu’ils ne sont pas légèrement de biais.